Rafraichissement bioclimatique en milieu ouvert

Rafraichissement bioclimatique en milieu ouvert

Grâce à la plantation de bambousaies pour la phytoremédiation, la société Bamboo for Life peut réaliser un rafraichissement bioclimatique de 8° à 20 °C selon les températures initiales de la zone.

Le feuillage extrêmement dense du bambou génère un ombrage total (canopée) au sol et réduit l’impact calorifique des rayonnements solaires.

En 2 ans, la croissance vertigineuse du bambou permet d’obtenir une canopée couvrant la totalité des sols. La technique extensive consiste, sur sol en place, à utiliser la plus grande surface possible afin que la canopée ait une influence majeure sur les températures au sol.

De plus, les eaux évapotranspirées par les feuillages du bambou créent un rafraîchissement de l’air. Ce phénomène est appelé rafraîchissement naturel adiabatique : lors de l’évapotranspiration, le changement de l’eau de l’état liquide à l’état gazeux consomme une énergie. Cette énergie est consommée sous forme de chaleur dans l’environnement directe de la zone d’évaporation. Elle provoque donc un rafraîchissement conséquent du milieu environnant.

En zone urbaine, l’installation de bambousaies en centre-ville constituent des poches ou îlots de fraicheur dans chaque quartier. Cette mixité d’urbanisation et d’espaces verts permet une cohésion et une symbiose plaçant l’homme au cœur du milieu naturel.

En zone péri-urbaine, ces implantations végétales (bambous et autres espèces) créent une ceinture périphérique biodiversifiée permettant au monde agricole une nouvelle source de revenus et une meilleure rentabilité des terres.

Ainsi la bambousaie travaille de manière intelligente et naturelle pour le confort sociétal.