Station d’épuration du futur

 

 Objectif : il s’agit de repenser la station d’épuration des villes résilientes
et faire du développement durable un levier de croissance de l’économie

Constat 1 Pas d’accès à l’assainissement

« 4,4 milliards d’individus ne disposent pas de services d’assainissement gérés en toute sécurité « 

Source OMS et UNICEF

Solution Bamboo For Life 

La technologie Bambou-Assainissement® traite les eaux usées par phytoépuration : méthode efficace, implantée à travers le monde et adaptable à tout climat et à tout budget

Constat 2 Raréfaction des ressources fossiles

« L’activité humaine a puisé dans les ressources naturelles qui se rarifient irrémédiablement. Il faut trouver des alternatives renouvelables »

Solution Bamboo For Life 

Privilégier le Bambou-Assainissement®, Solution Fondée sur la Nature (SFN) peu énergivore et produisant du bambou indéfiniment renouvelable

Le bambou est la plante qui produit le plus de Biomasse parmi tout le règne végétal : jusqu’à 100 tonnes/ha/an en fonction du climat et des espèces exploitées

Le bambou a également une forte capacité calorifique : Son PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) varie entre 5000 et 5400 kWh/t de Matière Sèche

Constat 3 Émissions de CO2 en forte progression

« L’activité humaine est génératrice de pollution néfaste pour la santé. La concentration de carbone dans l’air est une préoccupation internationale majeure »

Solution Bamboo For Life

Utiliser le bambou pour sa capacité exceptionnelle de séquestration de C02.

Le bambou séquestre jusqu’à 60 Tonnes de C02/ha/an. C’est un véritable piège à carbone

Constat 4 Réchauffement climatique inéluctable

« La planète est entrée dans une phase irrémédiable de réchauffement. Les Etats tentent de trouver des parades comme l’attestent les COP successives »

Solution Bamboo For Life 

Lutter contre les îlots de chaleur en créant des zones végétalisées parcellisées dans la ville résiliente ; sources de fraicheur et de biodiversité.

La bambousaie crée un rafraîchissement par la canopée et par l’effet adiabatique provoquant une diminution des températures ambiantes et des sols de l’ordre de -3 à -8°C en pays tempérés et de -10 à -20°C en pays chauds ou tropicaux